« Bon vent »

formprof_edito.pngAu sein de l’UNSA, le dossier de la formation professionnelle a toujours été important. Nous avons toujours voulu l’appréhender dans le cadre élargi de la « Formation tout au long de la vie », cela reflète notre réflexion de fond et nos revendications constantes sur ce dossier. En effet, la formation pour l’UNSA a toujours été un outil au service d’un parcours professionnel, d’un parcours de vie, sur lequel tout citoyen actif doit pouvoir avoir une réflexion et des moyens d’action. Voilà déjà 8 ans que le dossier de la Formation Professionnelle m’a été confié. Depuis 2009, différentes réformes ont façonné le fonctionnement actuel de cette formation pour les salariés. La dernière en date est certainement la plus importante (création du CPA, du CPF et du CEP), en attendant bien sûr la prochaine !

Depuis 8 ans, j’ai essayé de porter ce mandat avec pragmatisme et réalisme. Il faut bien le reconnaître, les salariés ne sont pas forcément en appétence et ont parfois du mal à appréhender leurs droits en matière de formation. Beaucoup de patrons de TPE-PME, également, ne réalisent pas que cet investissement est vital pour le développement des compétences de leurs salariés et la compétitivité de leurs entreprises. Il faut plus que jamais dans l’avenir que l’information, l’accompagnement personnalisé soient renforcés pour tous les actifs (notamment via le CEP).

Une prochaine loi travail et une nouvelle réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage sont annoncées. Sans en présager le contenu, des droits supplémentaires seront certainement nécessaires pour construire une « exisécurité » à la française. Je ne doute pas que mon successeur porte haut les couleurs de ce dossier, au sein de notre Union, et je lui souhaite « bon vent », comme l’on dit en Bretagne avant une longue navigation.

Jean-Marie TRUFFAT
secrétaire national