Activité du CNEFOP

Malgré le contexte électoral et les incertitudes concernant la formation professionnelle les travaux du CNEFOP se poursuivent.

Le trimestre a été chargé car de nombreuses auditions ont eu lieu, afin de préparer le rapport annuel sur le déploiement du CEP et du CPF. Ces échanges, particulièrement riches, ont permis de rencontrer de nombreux acteurs : DGEFP, opérateurs du CEP, Régions, OPCA, chercheurs, partenaires sociaux.

L’objectif était de faire un point de situation et d’observer notamment les difficultés rencontrées sur le terrain, dans les territoires régionaux, afin d’émettre, dans l’intérêt des actifs, des préconisations appropriées pour optimiser les divers dispositifs et mesures engagés. Le CEP est confronté aujourd’hui à de nouvelles problématiques, en raison de la création du CPA et de l’accompagnement des actifs prévu dans ce contexte. Cela va se traduire par un élargissement des publics accueillis en CEP, une diversité des profils, des projets professionnels et des logiques de mobilité, mais aussi des modes de financement du CPF.

Le CNEFOP a réactualisé, en lien avec la DGEFP, le guide « Repères du CEP », en ciblant le « panier de services » offert à tout actif. Pour chaque niveau du cahier des charges du CEP, il a été prévu un encadré précisant clairement, quelque soit l’opérateur, le service attendu par toute personne demandant à bénéficier d’un conseil.
Face aux constats de disparités effectués actuellement, l’UNSA considère que c’est un réel progrès.