Datadock

Un premier pas vers plus de qualité au sein des organismes de formation

DataDock

Le « datadock » est un répertoire informatique visant à référencer les organismes de formation (OF). Créé pour aider les OPCA, OPACIF mais aussi les autres financeurs de la formation (Pôle emploi, Régions, entreprises, etc.), il cible une plus grande transparence dans le panel des organismes de formation déclarés (environ 60 000 entités en France).

Cette plateforme a été initiée sous l’égide du COPANEF, suite à la loi du 5 mars 2014 relative à la formation et à l’orientation professionnelle et plus spécifiquement à son décret d’application, en date du 30 juin 2015, portant sur la qualité (N° 2015-790).

Sur le plan opérationnel, chaque organisme de formation cherchant à développer son activité auprès d’OPCA et/ou d’entreprises doit effectuer un référencement au sein du « datadock ». Dès lors, il a à remplir vingt et un indicateurs permettant d’évaluer la qualité du fonctionnement et des services qu’il peut offrir. Ce référencement s’effectue exclusivement sur un mode déclaratif et n’est pas suivi d’audit externe.

Pour l’UNSA, c’est sans doute un premier écueil dans cette volonté de garantir la qualité des prestations de formation proposées par un OF. Le second bémol porte sur les indicateurs à remplir et sur l’évaluation opérée. L’OF voulant se mettre en conformité ne bénéficie pas d’information sur les grilles de lecture et d’évaluation des OPCA. Il ne sait pas ce qui lui permettra ou non d’obtenir un référencement. Il s’agit donc d’une transparence « à sens unique » et non d’une volonté d’accompagnement global des OF vers plus de qualité. La co-construction d’un système où chaque acteur aurait trouvé une plus-value, en termes de qualité et de bonnes pratiques, aurait été préférable.

Pour l’UNSA, si « datadock » va a priori dans le bon sens, il doit être perçu comme une première étape, à améliorer, et non comme une finalité.